"Kissing Coppers" de Banksy, une oeuvre à mille et une histoires

« Kissing Coppers » de Banksy est une œuvre street art réalisée avec la technique pochoir, représentant deux policiers en train de s’embrasser tendrement. L’œuvre a été réalisée à Brighton en 2004, sur le mur extérieur du pub The Prince Albert. Cette œuvre de Banksy a connu un succès médiatique rapide et fulgurant, en raison de sa notoriété ainsi que sa réputation d’artiste de rue activiste et jouant régulièrement la provocation. « Kissing Coppers » est à ce jour considérée comme l’une des œuvres de Banksy les plus notoires, et fut même sélectionnée par The Other Art Fair (un rassemblement mondial d’artistes et d’amateurs d’art) comme l’œuvre d’art Britannique la plus symbolique.

banksy-kissing-coppers

Si vous appréciez le travail de Banksy, pourquoi ne pas choisir un poster, une toile ou un de nos Tableaux Banksy pour une décoration murale originale ?

Comment un artiste, tout en ayant une identité secrète, a pu faire autant parler de lui ? Comment une œuvre médiatisée et visible par tous a-t-elle pu être enlevée ?

Ouvrez grand vos yeux car nous allons vous raconter l’histoire de l’œuvre « Banksy Kissing Coppers », l’une des plus connues de l’artiste wall art. Cette illustration créée en 2004 dans les rues de Brighton est aujourd’hui, encore et toujours, d’actualité.

I) L’histoire complète de « Banksy Kissing Coppers »

1) Descriptif et matériaux utilisés

Cette œuvre, l'une des plus connues dans le domaine du Street Art, met en avant deux hommes en uniforme de policier britannique. Tous les deux sont accessoirisés de menottes et matraques au niveau de la ceinture. En raison de la notoriété de Banksy, « Kissing Coppers » a attisé la foule. Réputé pour son côté provocateur et activiste, le graffeur a représenté ces deux policiers enlacés et en train de s'embrasser.

Les couleurs très neutres, sobres et sans vie, que sont le noir et le blanc, rendent cette présentation intemporelle. Cependant, tout n'est pas si simple avec le maître du paradoxe, car les deux hommes semblent amoureux, ce qui transmet davantage un sentiment de joie, de bonheur et d’amour, et donc de vie.

Ce graffiti ayant été réalisé dans une des rues de Brighton, sa visibilité en a été décuplée. De plus, étant une illustration de l'un des artistes les plus populaires de notre temps, il était évident que cette illustration ne passerait pas inaperçue.

Afin de réaliser « Kissing Coppers », Banksy a utilisé la technique des pochoirs ainsi que de la peinture en aérosol et peut être même des pinceaux. Cette méthode est souvent employée par l'artiste activiste politique car elle est très rapide à effectuer, d'autant plus sur de grandes surfaces. Ainsi, cela permet au graffeur de conserver son anonymat. Les pochoirs permettent également à Banksy d'avoir un style reconnaissable entre mille autres œuvres. De ce fait, le graffiti est une méthode qui a énormément évolué ces dernières années.

tableau-banksy

2) Un lieu plein de sens

Banksy n’a probablement pas choisi par hasard de réaliser cette œuvre à Brighton. Ce quartier animé est considéré comme la capitale LGBTQI+ du Royaume-Uni, très engagée sur ce sujet et dont on estime 11% à 15% de la population comme homosexuelle ou bisexuelle. Le lieu fait donc partie intégrante de l’œuvre, et lui donne encore davantage de sens.

Cette œuvre, à taille humaine, a survécu à plusieurs actions de vandalismes. Ces offensives répétées régulièrement ont abîmé le graffiti. Il est évident que ces dernières n'ont pas été réalisées par hasard. Beaucoup supposent qu'il s'agit d'une attaque exécutée par des personnes ne partageant pas les mêmes idéaux que Banksy, voire partisans de l’homophobie. À l'époque, la police britannique constatait une hausse de 28% des crimes de haine homophobes entre 2007 et 2010.

3) Quelle est la signification de « Kissing Coppers » de Banksy : analyse

Pour Banksy, l'art contemporain est un mouvement minimaliste, sur lequel ni le créateur, ni le spectateur ne doit s'éterniser pour, respectivement, le réaliser et le comprendre. En d'autres termes, l’artiste de renommée internationale donne plus d'importance au message qu’aux éléments de la conception.

Le lieu stratégique où est placée cette illustration, ainsi que la popularité de son créateur ont engendré de nombreuses théories. En effet, cela n'a pris qu'un claquement de doigts pour que les conversations se multiplient. En parallèle, la raison qui a motivé Banksy à produire cette illustration n'a pas été clairement identifiée. De ce fait, de nombreuses spéculations ont émergé. En effet, certains pensent qu'il veut se moquer de la police ; d'autres au contraire, voient plutôt un avertissement face à la discrimination homosexuelle. Cette volonté de représenter l'orientation sexuelle entre deux personnes est devenu de plus en plus commune depuis le XVIème siècle à travers Le plafond Sixtine de Michel-Ange. Même s’il y a un désaccord entre les différentes interprétations, chacune de ces hypothèses est défendable. Nous allons donc analyser le graffiti « Banksy Kissing Coppers » de Banksy.

Dans un premier temps, l'idée de moquerie peut être soulignée dans la manière dont l'auteur dépeint d'autres figures publiques à travers ses réalisations. Par exemple l'une des représentations de Banksy, expose la reine Victoria comme lesbienne. Pour ces amateurs d’art, l'artiste militant utilise simplement cette orientation sexuelle comme base de l’histoire de plusieurs de ses graffitis, par laquelle les individus sont discriminés. Cela permet de remettre en cause l'autorité morale et sociétale de personnes d’influence tels que les policiers et la reine qui ne sont pas assez acteurs de cette acceptation dans notre société.

Au contraire, d'autres individus supposent que l'intention principale du graffeur est justement la dénonciation de la discrimination homosexuelle. En suivant cette pensée, certains la qualifient d'œuvre d'art révolutionnaire qui vise à normaliser et à cultiver une acceptation sociétale accrue de la diversité sexuelle.

Cependant, même les chercheurs et experts de Banksy ne s'accordent pas sur l'élément premier que le graffeur a voulu mettre en avant au travers de cette représentation.

tableau-banksy-kissing-coppers

 

II) Enlèvement, vente et remplacement de « Kissing Coppers »

1) Enlèvement de l’œuvre originale

À la suite de plusieurs actes de vandalisme, le propriétaire du pub The Prince Albert, Chris Steward, décida de faire retirer l’œuvre afin de la protéger, avant qu’elle ne finisse couverte de graffitis par des vandales. Ainsi, en 2008 il fit intervenir une société spécialisée en restauration d’œuvres d’art. La société s’occupa donc de transférer l’œuvre du mur sur une toile moderne, à l’aide de produits chimiques spéciaux. Steward fit également remplacer l’œuvre sur le mur par une copie, couverte par du plexiglas. Il déclara « Je ne pense pas que nous trompions les gens. Peut-être que c'est un peu trompeur mais c'est à 80% un Banksy, seul le pochoir a été fait par quelqu'un d'autre."

2) La première vente aux enchères de « Kissing Coppers »

En février 2014, Steward décida finalement de mettre en vente aux enchères l’œuvre retirée de son mur et celle-ci fut donc expédiée à Miami, pour être mise en vente par la galerie d’art Fine Art Auctions de Miami. Proposant déjà la vente d’une œuvre de Jean Michel Basquiat et une seconde de l’artiste Keith Haring, la galerie fut ravie de pouvoir proposer en plus cette œuvre de Banksy. A l’annonce de la vente, nombre de personnes et d’habitants du quartier de Brighton tentèrent de s’opposer à cette vente, estimant que la suppression de « Banksy Kissing Coppers » serait une lourde perte pour la communauté de Brighton. Les personnes opposées à la vente affirmèrent que la vente n’avait pas lieu d’être puisqu’il s’agirait selon eux de l’opposé de la volonté de Banksy, et plus généralement d’un non-sens dans le domaine de l’art urbain, où une œuvre présente dans la rue appartient à la fois à tout le monde et à personne, et possède un fragile aspect éphémère qui lui confère toute la beauté de la chose.

Pour se défendre, Steward déclara qu’il avait tenté de contacter plusieurs fois Banksy, mais sans y parvenir. Questionné sur la réaction potentielle de Banksy à l’annonce de la vente, il s’était contenté de répondre : Je pense qu’il va juste hausser les épaules et dire que c’est la vie. » Quoiqu’il en soit, Banksy ne possède légalement pas la propriété intellectuelle de ses œuvres, puisque cette propriété ne peut être qu’accordée à une personne connue et enregistrée, ce qui est impossible dû à son anonymat.

La vente aux enchères de « Kissing Coppers » se solda donc par une offre à 575 000$ (environ 418 000€), effectuée par un acquéreur souhaitant rester anonyme. Chris Stewrad, ayant empoché la coquette somme et ce malgré des estimations plus élevées que le prix réel de vente, a investi la totalité ces recettes dans le bon fonctionnement de son bar afin de se différencier sur ce marché très concurrentiel.

oeuvres-banksy

3) La privatisation du marché de l’art divise

D’un côté, les représentants et grands noms du monde de l’art se réjouissent de telles œuvres mises en vente et souvent estimées ou vendues à des sommes astronomiques, mais de l’autre côté, d’autres critiques d’art et les populations s’indignent de cette privatisation de l’art et cette recherche constante de l’argent, cela en monnayant des œuvres initialement réalisées, et ayant pour but de rester dans la rue, à la vue de tous.

Frédéric Thut, directeur de la Fine Art Auctions de Miami déclarait ainsi après la vente : « Les jeunes veulent un message, un dialogue et un moyen de s'exprimer. Le potentiel de ce marché est incroyable, j'étais présent à la première vente de pop-art, et c'était exactement les mêmes gens qui venaient de nulle part et qui achetaient immédiatement. »

Malheureusement, il ne s'agit pas d’un cas isolé. Les autorités ont ainsi comptabilisé 11 créations qui ont été volées de ce même artiste anonyme basé en Angleterre. Toutes ont été dérobées pour être, par la suite, vendues aux enchères. Ces originaux du Street Art, après leur enlèvement deviennent de véritables lingots d'or pour les revendeurs peu scrupuleux.

4) « Kissing Coppers » une seconde fois vendue aux enchères

En ce début d’année 2022, l’œuvre « Kissing Coppers » a finalement refait surface, pour être à nouveau vendue, aux côtés de deux autres œuvres de Banksy, mais cette fois-ci par le célèbre chanteur Robbie Williams. Collectioneur d’art, ce dernier aurait en sa possession plusieurs œuvres de Banksy et d’autres artistes dans sa collection personnelle. Il déclara au Financial Time : « Ces tableaux décoration combinent trois choses que j’aime : la culture urbaine, la moquerie et la comédie. J’ai encore quelques Banksy et j’ai profité de ceux-là pendant très longtemps. J’aimerais investir de l’argent dans le projet artistique que je lance cette année, et réinvestir dans de nouvelles œuvres d’art créées par de nouvelles personnes. » Interrogé sur l’acquisition de ces œuvres, il est resté évasif et s’est contenté de réponse qu’il les avait acquises auprès de Banksy, au début des années 2000.

 

L’œuvre était datée, signée et disposait du certificat du Pest Control Office de Banksy (organisme se chargeant d’authentifier ses œuvres), et « Kissing Coppers » put donc être mise en vente entre 3 et 4 millions de livres Sterling. La vente eut lieu le 2 mars 2022 à Londres et l’œuvre fut exposée à New York puis Hong Kong avant sa mise aux enchères, organisée par Sotheby’s. A date, aucune information supplémentaire n’a été communiqué quant au prix de vente de l’œuvre ni de son acquéreur après qu’elle ait été vue la dernière fois en salle des ventes, bien qu’il soit évident que l’œuvre s’est adjugée pour plusieurs millions d’euros.

tableau-street-art

Envie de dynamisme et de plus de peps dans votre intérieur ? Optez pour un Tableau Street Art et ajoutez ainsi une touche personnelle originale chez vous pour un décor mural raffiné et moderne.

III) En savoir davantage sur Banksy, le Street Artiste anonyme

1) Son identité reste secrète

La carrière de l'artiste Banksy a commencé dès les années 1990. Faisant partie d'un groupe de graffeurs appelé « Bristol’s DryBreadZ Crew », c'est dans sa ville natale qu’il transgresse les règles pour la première fois, et qu’il investit les rues avec ses confrères. Ce dernier ne s'est jamais caché de son inspiration : 3D, un graffeur et membre fondateur du groupe musical Massive Attack. Décrit comme un homme « blanc, 28 ans, décontracté débraillé – jean, t-shirt, dents en argent, chaîne en argent et boucles d'oreilles en argent », il reste encore un mystère. Cependant, certains considèrent qu'il s'agit de Robin Gunningham, identifié pour la première fois en 2008 par le journal Mail on Sunday. Ce dernier serait né le 28 juillet 1973 à Yate, à 19 km de Bristol.

Mais pourquoi cacher sa véritable identité ? A l'origine il la dissimule par peur de représailles. En effet, la nature illégale de ces graffitis ainsi que son antipathie pour la police l’ont poussé à prendre cette décision. Il ajoute ensuite dans son film « Faites le Mur », que connaître le créateur d'une œuvre exposée aux yeux de tous reviendrait « à signer une confession ».

tableau-street-art-banksy

Laissez-vous séduire et découvrez notre collection Tableaux Banksy, et offrez-vous une affiche, une toile décorative ou un tableau design Street Art, pour décorer avec dynamisme votre décoration intérieure, et apporter un peu de l’univers de l’art de rue dans votre logement !

2) Banksy, explication de ses oeuvres

Tout au long de ses réalisations, il n'a cessé de défendre ses convictions et valeurs contre le monde entier. En effet, chacune de ses mises en scène a été plus ou moins longuement pensée et réfléchie à l'avance car toutes ont un point commun : elle véhicule un message. Que cela soit pour informer ou faire valoir son opinion, Banksy n'hésite pas à s'attaquer à de grandes personnalités comme des politiciens. Il utilise souvent des animaux comme le singe ou le rat pour caricaturer habilement l’être humain. Il défend également des idéologies qui lui sont chères sur l'aspect environnemental comme social. C'est pourquoi il a décidé de réaliser « Kissing Coppers » en 2004 sur le mur du pub « The Prince Albert In Brighton ». Mélangeant humour noir et graffiti, ses réalisations satiriques sont exposées aux yeux de tous, dans des lieux stratégiques comme des rues, des murs ou encore des ponts aux quatre coins du globe. Il peint tantôt ses fresques murales et ses tags à la bombe, au marqueur ou au pochoir, et dans de plus rares cas avec un collage.

IV) Le Street Art engagé pour la cause LGBTQI+

Banksy n’est pas le seul artiste réalisant des illustrations Gay Love. En effet, nous pouvons par exemple citer Joan E. Biren. À ses débuts, celle qui n'était encore qu'une étudiante, photographiait des femmes lesbiennes afin de les rendre visibles et fières d'elles-mêmes à l’image de Lesbian Cops Kissing.

Un autre acteur majeur dans ce domaine est Keith Haring. La majorité de son travail dénonçant l'homophobie mais également les ravages de l'alcool, le racisme et l'apartheid, a pleinement marqué l'art moderne. Décédé à cause du sida en 1990, ses reproductions, très engagées, ont poussé la population à l'usage du préservatif.

En outre, l’artiste Jordan Eagles est le fondateur du projet « The Blood Mirror ». La sculpture dénonce l’interdiction des homosexuels à donner leur sang. En effet, cette prohibition est aussi bien valable en France qu’aux Etats-Unis. Avec l’aide de Howard Grossman, ancien directeur de l’Académie américaine de la médecine du VIH, il a créé un bloc en plexiglas incorporant le sang de neuf personnes homosexuelles.

robbie-williams-kissing-coppers

V) Questions fréquentes sur l’œuvre de Banksy

1) Quelle est la signification de « Kissing Coppers » de Banksy ?

La signification de « Kissing Coppers » n’a jamais été déterminée avec exactitude, même par les chercheur et experts du travail de Banksy, qui indiquent tous que l’analyse d’une œuvre de Banksy est toujours une tâche compliquée. On peut cependant s’accorder sur le fait que l’œuvre peut s’interpréter de deux façons différentes. La première voudrait que Banksy se soit moqué de la police, en illustrant deux policiers s’embrassant, ce qui est peu probable puisque l’artiste préfère les messages plus profonds et dotés d’un réel sens. L’interprétation la plus logique est qu’il a souhaité représenter ces policiers homosexuels dans un moment d’intimité afin de les rendre plus humains et de les normaliser auprès de la population. En montrant cette scène, Banksy contribue à banaliser cette orientation sexuelle devenue maintenant commune, afin de la rendre normale et légitime.

2) « Kissing Coppers » est-elle toujours là ?

L’œuvre de Banksy a été déplacée de son mur d’origine (le mur du pub The Prince Albert, à Brighton, en Angleterre) mais a été remplacée par une reproduction identique à l’initiative du propriétaire, afin que les touristes et habitants du quartier puissent continuer d’en profiter.

3) Où se trouve « Kissing Coppers » maintenant ?

Peu de gens savent où se trouve « Kissing Coppers » aujourd’hui, mais nous pouvons supposer qu’il est conservé soit par l’acquéreur de la dernière vente aux enchères, ayant eu lieu en Mars 2022, soit par la galerie Sotheby’s de Londres, qui avait organisé la vente.

4) Quel est le nom de Banksy ?

Toujours anonyme et opérant dans l’ombre, personne ne sait réellement qui est Banksy. De nombreuses personnes, média et reporters se sont essayées à l’énigme, sans jamais parvenir à réunir suffisamment de preuves. Les suppositions les plus fréquentes sont que Banksy serait en réalité :

  • Robin Cunningham : un artiste de rue Britannique qui aurait connu Banksy
  • Robert Del Naja : le leader du groupe Massive Attack
  • Neil Buchanan : artiste, acteur, producteur et présentateur de télévision Britannique chez Art Attack

5) Pourquoi Banksy a-t-il fait Kissing Coppers ?

On peut supposer que Banksy a réalisé cette toile murale « Kissing Coppers » afin de banaliser l’homosexualité en mettant en scène deux policiers enlacés s’embrassant, policiers qui sont une haute figure d’autorité pour de nombreuses personnes. Ainsi, cela permet de banaliser l’orientation sexuelle homosexuelle, en montrant que même des policiers (et donc des gens normaux, de tous corps de métiers), ont le droit d’avoir l’orientation sexuelle qu’ils désirent.

PHOTO ŒUVRE MUR ORIGINAL

VI) Conclusion sur « Kissing Coppers » de Banksy

Nous espérons que vous avez apprécié cet article et que vous avez appris l’histoire d’une œuvre supplémentaire de Banksy. Vous pourrez maintenant discuter de « Kissing Coppers » avec votre entourage, tout en connaissant Banksy, l’artiste de Street Art.

N’hésitez pas non plus à lire nos autres articles pour en apprendre davantage sur la culture Street Art, ou sur les autres œuvres de l’artiste. L'histoire de l'œuvre « Beach Boys » de Banksy est également très intéressante et en dit long sur les valeurs de Banksy.

Pour vous remercier d’avoir lu cet article, nous vous offrons 15% de réduction sur l’intégralité de votre commande, avec le code promo : BLOG15

Profitez-en pour faire un tour sur notre boutique et vous offrir une toile originale ou un cadre décoration parmi notre vaste sélection de tableaux modernes.

Inscrivez-vous également à notre newsletter pour être tenu(e) informé(e) de nos nouveaux articles, de nos offres VIP ainsi que de notre actualité.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.